Skip to main content
france assurance devis gratuit france assurance devis gratuit

Gastro-entérite : comment éviter la contamination ?

La gastro-entérite touche chaque année de nombreux Français.

Pourtant, des mesures d’hygiène peuvent aider à passer entre les mailles du filet.

Par Johanna Amselem
Chaque hiver, les gastro-entérites aiguës virales (GEA) sont à l’origine de 700 000 à 3,7 millions de consultations en médecine générale. « Plusieurs pics surviennent dans l’année. Souvent, ils correspondent aux pics grippaux », explique le Dr Guillot, médecin généraliste en Seine-et-Marne.

Causée le plus souvent par un virus, la gastro-entérite entraîne une inflammation de la muqueuse de l’intestin. Vomissements, nausées, diarrhée, fièvre modérée, les symptômes sont bien connus. Généralement, la guérison, spontanée, intervient au bout de quelques jours. « Il n’existe pas de traitement curatif contre la gastro-entérite virale, rappelle le spécialiste. Le médecin s’adapte aux symptômes. Il existe beaucoup de produits disponibles sans ordonnance pour soulager les nausées ou les douleurs abdominales. Par contre, il faut éviter les neuroleptiques qui bloquent le muscle intestinal et retiennent la diarrhée dans le ventre », recommande le Dr Guillot.

Éloigner le virus

Le plus souvent d’origine virale (liée à un rotavirus), la gastro-entérite s’avère très contagieuse et passe par voie ORL. Pour ne pas contaminer son entourage, certaines mesures d’hygiène existent : se laver souvent les mains, utiliser des mouchoirs en papier, changer régulièrement les essuie-mains, ne pas partager son verre ou ses couverts, séparer les brosses à dents, etc.

Lors de la préparation des repas, lavez-vous fréquemment les mains, nettoyez bien le plan de travail et les ustensiles de cuisine. Les lavabos, poignées de porte, toilettes, etc. sont autant de surfaces sensibles. L’utilisation fréquente des solutions hydro-alcooliques en friction des mains et le port d’un masque font également partie des moyens de prévention efficaces. Quid de la vaccination ? « Les vaccins essayés récemment n’ont pas démontré d’efficacité, car plusieurs virus mutants sont responsables de la maladie », tempère le Dr Guillot.

Attention à la déshydratation

Chez les moins de deux ans, un médecin doit être consulté si l’enfant fait au moins trois selles liquides en quelques heures. Ses repas et ses vomissements sont à surveiller et la température doit être contrôlée. Chez les personnes âgées et les enfants, le principal risque reste la déshydratation. Des urines en moindre quantité, une sensation de soif, la bouche sèche, une somnolence, des propos confus, un regard terne ou un manque de réaction doivent toujours pousser à consulter très rapidement.

Il existe des solutions de réhydratation orale sous forme de sachets en poudre, disponibles en pharmacie. « Pour éviter la déshydratation, il est conseillé de boire une boisson sucrée ou salée à petites doses, mais très régulièrement. Il ne faut ni trop couvrir un enfant qui a de la fièvre ni lui redonner tout de suite à boire s’il vient de vomir », décrit le Dr Guillot. Avant de poursuivre : « Chez les nourrissons et les enfants en bas âge, mieux vaut consulter en cas de convulsions, de traces violettes sur la peau, de lèvres bleutées, de cernes orbitaires, de pli cutané ou de perte de poids de plus de 5 %. »

Si la maladie disparaît le plus souvent seule, dans certains cas, une consultation médicale s’impose. « Si un doute persiste concernant le diagnostic, il est conseillé de consulter en cas de maux de tête violents permanents, de douleur thoracique ou abdominale continue », pointe le Dr Guillot. Il préconise également une consultation pour les personnes âgées ou ceux qui souffrent d’une altération de l’état général (cancer, problèmes au cœur, aux reins, etc.). « Peu de gens le savent, mais cette maladie reste de loin l’infection virale qui tue le plus », conclut-il.

source: https://www.lepoint.fr/sante/gastro-enterite-comment-eviter-la-contamination-29-11-2018-2275377_40.php

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.