Skip to main content
france assurance devis gratuit france assurance devis gratuit

5 astuces pour bien choisir sa crème solaire

Le soleil, qu’on l’aime, que cet amour ne soit pas réciproque ou que l’on s’en méfie carrément, nous avons tous une relation particulière avec lui.
A la fois ami, puisqu’il nous permet la fixation du calcium dans nos os, au travers de la synthèse de la vitamine D (quelques minutes d’exposition quotidienne suffisent), il peut aussi être un ennemi. Le soleil émet en effet, des rayons UVB, responsables des Brûlures et du Bronzage et des UVA, responsables de l’Âge et des Allergies. Voilà pourquoi il est aussi important de s’en protéger.

Crème solaire : bien choisir sa protection

Avant même de penser crème solaire, il y a trois attitudes de prévention :

– adopter une alimentation riche en bêta-carotènes, pour emmagasiner et déclencher progressivement la fabrication de mélanine (pigment brun responsable du bronzage). Quelques exemples d’aliment à privilégier avant (et pendant) l’exposition au soleil : carottes, épinards, poivrons rouges, melon, abricot, pastèque, mangue,…
– éviter les gommages avant de partir, parce qu’ils affinent la peau et la rendent donc plus vulnérable aux effets du soleil
– limiter l’exposition au soleil entre 12h et 16h le soleil étant le plus agressif à ces heures là. En dehors de ce créneau, il est néanmoins conseillé de garder une attitude responsable par rapport à son exposition.

Pendant l’exposition, il est indispensable d’utiliser une crème solaire, mais laquelle choisir ? Voici 5 astuces pour ne pas se tromper dans son choix :

1 – Choisissez un indice SPF fort

Oui, vous pouvez bien bronzer avec un indice fort !
Le Facteur de Protection Solaire (FPS en français ou SPF en anglais) indique le niveau de protection aux UVB (ultraviolets responsables du Bronzage et des Brûlures). Bien que séparés par 20 points, un FPS de 30 et un FPS de 50 ont seulement un écart de 1,33% d’UV réellement filtrés (2% d’UV qui passent pour le FPS de 50 contre 3,33% pour celui de 30).
Donc utiliser une crème 50+ ne vous empêche donc absolument pas de bronzer, mais vous protège mieux des brûlures dues au soleil. Ainsi en bronzant avec un indice fort, votre peau sera plus hydratée, moins épaisse et votre bronzage durera plus longtemps !

Attention aux idées fausses : même avec un indice SPF fort, l’application régulière de crème solaire reste obligatoire. Il est conseillé de remettre votre protection solaire toutes les deux heures ainsi qu’après chaque baignade !

N’oubliez pas de bien laisser adhérer la crème à la peau avant de vous plonger dans l’eau.

2 – Vérifiez le niveau de protection aux UVA

La PPD (Persistent Pigment Darkening) est la mesure du niveau de protection contre les UVA, il n’est que trop rarement indiqué sur les crèmes solaires. S’il l’est, considérez qu’un PPD 25 est une très bonne protection aux UVA.
Quand le PPD n’est pas indiqué, vérifiez que figure le sigle UVA entouré d’un rond ou la mention UVA ultra. Ceux-ci vous garantissent que si le SPF est élevé, le PPD l’est également et qu’ainsi vous êtes convenablement protégé des UVA.

3 – Vérifiez l’absence de perturbateurs endocriniens

Parmi les filtres chimiques (ou organiques) qui ont pour rôle de protéger des UVA (par absorption), certains sont des perturbateurs endocriniens. Une étude récente a même démontré que les filtres chimiques des crèmes solaires se retrouvaient dans le lait maternel chez 80% des femmes testées. Évitez tout produit qui contiendrait une molécule (comme la 4-methylbenzylidene,…) interférant avec le système hormonal. Consultez la liste complète des perturbateurs endocriniens.

 

Vous ne savez pas repérer les filtres chimiques ? Voici une liste non-exhaustive des filtres les plus communément trouvés dans les crèmes solaires :
– Methylene Bis-Benzotriazolyl Tetramethylbutylphenol
– Butyl Methoxydibenzoylmethane (a.k.a. Avobenzone)
– Bis-Ethylhexyloxyphenol Methoxyphenyl Triazine  (nom commercial : Tinosorb)
– Drometrizole trisiloxane (nom commercial : Mexoryl XL)
– Terephthalylidene dicamphor sulfonic acid (nom commercial : Mexoryl SX)

4 – Privilégiez des crèmes plutôt blanchâtres

L’aspect blanchâtre d’une crème solaire est dû à la présence d‘écrans minéraux qui permettent de protéger la peau des UVB (par réflexion) : dioxyde de titane, oxyde de zinc,…
Bien que le fait de se retrouver plâtré de crème ne nous plaise pas, il est préférable de choisir une crème solaire au rendu plutôt blanc sur la peau. Explication : la couleur blanche de la crème solaire est due aux écrans minéraux qu’elle contient. Pour contrer ce rendu inesthétique les laboratoires ont diminué la taille (micronisé) des molécules d’écrans minéraux, les transformant en nanoparticules. Ces molécules 50 000 fois plus petites que la section d’un cheveu, sont si fines qu’elles pénètrent les cellules et interagissent avec l’ADN (les gènes), ce qui entraîne un risque accru de cancers. Au final, plus une crème est transparente, plus elle contient de nanoparticules et c’est pourquoi on vous conseille de privilégier des crèmes au rendu plus blanchâtre sur la peau. C’est moins esthétique, mais à long terme, c’est plus sûr pour votre santé.

5 – Choisissez une crème solaire avec des extraits végétaux bios anti-oxydants

Les UV créent dans la peau un stress oxydatif, c’est-à-dire la production de radicaux libres qui endommagent les structures cellulaires. Ce qui a, entre autres, pour effet, d’accélérer le vieillissement cutané.
Les anti-oxydants sont des molécules qui neutralisent les radicaux libres et empêchent les dégradations qu’ils provoquent. Tous les végétaux contiennent des anti-oxydants de manière plus ou moins concentrée. Une alimentation riche en fruits et légumes, ainsi qu’une crème contenant des extraits végétaux anti-oxydants (immortelle bleue, thé vert, grenade…) endiguent les dégradations cellulaires et permettent de stimuler la production naturelle d’antioxydants par l’organisme, en particulier au niveau de la peau. Mieux réparée, votre peau résistera davantage aux dommages liés à l’exposition aux UV, notamment par rapport au vieillissement. Sachez que les végétaux cultivés de manière biologique sont plus concentrés en anti-oxydants.

Vous l’avez vu, les crèmes solaires actuelles posent de véritables questions sanitaires, et doivent encore être beaucoup améliorées pour une utilisation en toute sécurité. Ne comptez pas uniquement sur une crème solaire et protégez vous aussi de manière physique autant que possible, notamment grâce à l’utilisation d’un chapeau, d’un t-shirt anti-UV et d’un parasol qui filtrent correctement le soleil (vous ne devez pas voir le soleil au travers).

Voilà, vous avez les clés pour passer un été protégé(e) du soleil et revenir de vos vacances avec une peau lumineuse et en bonne santé !

source: https://www.oolution.com/bloog/blog/2015/07/24/comment-choisir-creme-solaire/

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.