Skip to main content
france assurance devis gratuit france assurance devis gratuit

Asthme : conseils pratiques pour bien gérer son asthme

Quelles sont les clés pour bien vivre son asthme au quotidien ?

Hygiène de vie, aménagement du lieu de vie, activité physique, respect du traitement prescrit…

Retrouvez tous nos conseils pour mieux vivre avec l’asthme et réduire votre exposition aux allergènes.

Comment éviter la crise d’asthme ?

Traiter la crise d’asthme, c’est indispensable, mais prévenir les crises c’est encore mieux. C’est pourquoi les asthmatiques bénéficient, en plus d’un traitement de crise, d’un traitement de fond pour réduire le nombre de crises. Celui-ci est à prendre systématiquement tous les jours, même en l’absence de symptôme.

Parallèlement, il est possible d’agir sur de nombreux facteurs pour éviter les crises :

  • Identifier les facteurs déclenchant des crises pour mieux les gérer, voire les éviter. C’est ainsi que les allergiques aux acariens devront faire la chasse à la poussière, aérer leur logement, choisir une literie adaptée, etc. Les allergiques aux pollens devront notamment éviter les sorties à l’extérieur lors des pics polliniques. Les facteurs irritants des voies respiratoires comme le tabac et autres substances toxiques devront être bannis.
  • Prendre un traitement préventif dans certaines situations à risque, comme par exemple un bronchodilatateur d’action rapide et de courte durée avant un exercice physique.
  • Identifier les premiers signes de la crise et la traiter le plus rapidement possible : il faut donc toujours avoir sur soi son traitement de crise.
  • Évaluer son état respiratoire en cas d’aggravation des symptômes et contacter son médecin si besoin.

12 conseils pour aménager son environnement

    • Pas de tabagisme à l’intérieur des habitations ou des espaces de vie.
    • Aérer toutes les pièces (en dehors des pics de pollution), au moins 20 minutes par jour, idéalement matin et soir.
    • Lutter contre l’humidité.
    • Lutter contre la poussière : utiliser un chiffon humide et un aspirateur (muni d’un filtre HEPA : Haute Efficacité sur les Particules Aériennes).
    • Éviter les tapis, les doubles rideaux, les canapés en tissu, les tentures murales…
    • Ne pas utiliser de produits en aérosol.
    • En cas d’allergie aux acariens, employer des housses intégrales et validées.
    • Pas de literie contenant du duvet ou des plumes.
    • Nettoyage tous les 3 mois des bouches d’aération.
    • Faire entretenir la chaudière tous les ans.
    • Pas d’animaux dans la maison.
    • En cas d’achat de mobilier neuf, les monter à l’extérieur puis les aérer s’ils sont en bois aggloméré, car ils dégagent des COV, des composés organiques volatils irritants, tout comme les colles, les vernis, les produits de nettoyage…

Le sport, bénéfique aux asthmatiques ?

En favorisant le développement de la capacité respiratoire, le sport exerce un impact direct sur l’évolution de l’asthme. Donc tous les asthmatiques tireront bénéfice de la pratique d’une activité physique.

Quelques précautions doivent cependant être respectées :

  • Adapter son activité à ses possibilités respiratoires. Par exemple, en cas de gêne respiratoire, choisir la marche ou une activité de la vie quotidienne comme le jardinage.
  • Adapter son activité à ses allergies : sport en intérieur pour les allergiques aux pollens, en extérieur pour les allergiques aux acariens.
  • Éviter les efforts en période de pollution, de pics polliniques, de météo défavorable.
  • Toujours respecter une phase d’échauffement et un arrêt progressif.
  • Contre l’asthme d’effort, inhaler un bronchodilatateur 10 à 15 minutes avant l’effort.
  • Enfin, inspirer par le nez, de sorte que l’air extérieur se réchauffe lors de son passage dans les voies nasales.

Seuls la plongée avec bouteille et le parachute sont contre-indiqués aux asthmatiques. Côté natation, il faut éviter les piscines traitées au chlore.

Des écoles de l’asthme pour les asthmatiques

Tous ces conseils portant sur l’éviction des facteurs déclenchants, l’aménagement de l’environnement et les traitements peuvent être difficiles à mettre en place au quotidien. Pour aider les asthmatiques, des écoles de l’asthme ont été créées proposant « des ateliers interactifs permettant d’acquérir des connaissances ou des savoirs immédiatement applicables dans la vie de tous les jours ». Le médecin peut orienter vers un tel atelier ou bien il existe aussi des listes, dont celle de l’association Asthme & Allergies.

Cet apprentissage est très efficace :

  • asthme mieux contrôlé,
  • moins de crises,
  • moins de gênes respiratoires la nuit,
  • moins d’hospitalisations,
  • moins d’absentéisme scolaire ou professionnel, etc.

À savoir : En France, on compte plus de 4 millions d’asthmatiques. C’est la première maladie chronique de l’enfant. L’asthme est responsable de 1.000 décès par an.

Source: e-sante.f

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.