L’infractus du miocarde ou crise cardiaque est l’une des principales causes de mortalité naturel dans le monde. Pour vous donner une idée chiffrée, la crise cardiaque tue plus d’un million de personne par an uniquement aux USA . Contrairement à ce qu’on pense, elle touche de plus en plus de jeunes. Les raisons sont multiples mais sa dangerosité est indéniable. Car même lorsqu’elle ne tue pas, la crise cardiaque cause des traumatismes graves voir irréversibles en raison de la mort de certaines cellules cérébrales.




En revanche et malgrés ces statistiques allarmantes, en France, le taux de mortalité conséquent aux crises cardiaques a diminué de 70% ces quinze dernieres années. Cependant, et comme nous l’avons évoqué precedement, elle touche de plus en plus de jeunes et spécialement les jeunes femmes. L’idée qu’on se faisait donc de l’infractus du miocarde à l’âge de la pré-retraite semble révolue puisque la crise cardiaque peut subvenir à tout âge. Comment reconnâitre ses signes avant coureurs ? quel est la conduite à tenir en cas d’alerte ? Quels sont les facteurs de risques ? Tant de questions auxquels Mutuelle News répond afin de vous prémunir et de vous aider à prendre soin de votre santé.

 


Avant tout, il est ici nécessaire de definir l’infractus du miocarde. Prenons les vaisseaux sanguins comme des tuaux de plomberie et imaginons que des dépôts graisseux s’accumulent dans ces mêmes vaisseaux sanguins. Une plaque se formera donc en surface ce qui provoquera en cas de rupture de cette surface, un caillot. Dans le cas où ce caillot augmente, il peut obstruer une des trois grandes artères qui irriguent le cœur et l’alimentent en oxygène. Ainsi, tel un tuaux de plomberie dans lequel l’eau ne passe plus, les muscles et tissus du coeur se verront privés d’oxygène et des nutriments qui leur sont essentiels pour fonctionner de manière optimale. C’est ce que l’on appel la crise cardiaque avec ses différents symptômes.
Dans la mesure où les symptômes ne sont pas toujours évidents, il n’est pas impossible de les confondre avec d’autres maladies. Il est primordial en cas de crise cardiaque de détecter au plus vite les symptômes afin de vous sauver la vie ou celle d’un proche. Chaque instant qui passe est vital et on ne saurait vous rappeler que plus la crise est décelée rapidement, plus les médecins seront en mesure d’en limiter les dégâts. Tout d’abord, la douleur thoracique peut être assimilée à plusieurs inconforts de la vie quotidienne tels que les gaz, les douleurs d’estomac, les crampes musculaires, ou même une simple grippe. Pour cette raison, il ne faut pas minimiser le danger. En même temps, c’est compréhensif, on ne se dit pas qu’on est en train de faire une crise cardiaque au moindre inconfort. Cependant lorsqu’on bénéficie d’une bonne mutuelle santé, il ne faut pas hésiter à profiter des avantages qu’elle offre et ainsi bénéficier d’un bon traitement médical adéquat.
Bien que la douleur à la poitrine soit le signe avant coureur le plus connu de la crise cardiaque, elle se manifeste aussi par des douleurs au bras gauche, au cou, au coude, au dos, a la mâchoire ou encore à l’abdomen, des picotements à la gorge, des nausées, des sueurs froides et comme on s’en doute, une gêne dans la poitrine. Notez que la douleur est toujours localisée dans la partie supérieure de votre corps. ¼ des crises cardiaques sont dites « silencieuses » c’est-à-dire sans signes avant coureurs avec pour seul symptôme une mort subite. Le stress augmente les facteurs de risque ainsi que le diabète et l’obésité. Les jeunes sont des victimes potentielles. A partir de vingt ans, il faut être vigilant quant au rythme et habitudes alimentaires que l’on prend. Par exemple, l’obésité à 20 ans double le risque de crise cardiaque a 50ans. Le tabac et l’alcool sont à proscrire impérativement sauf pour le vin rouge qui on le sait, agit comme un vaso-dilatateur. A proscrire aussi pour eviter une tension arterielle trop élevé, le sel.

 

 

(Visited 159 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *