Skip to main content
france assurance devis gratuit france assurance devis gratuit

Hypertension : ce qu’il faut faire… ou pas

Entre hygiène de vie et médicaments, le traitement de l’hypertension n’est pas toujours simple. Ce qu’il faut savoir pour rester motivée et bien se soigner. Vital pour éviter les complications.

MAIGRIR RÉDUIT LA TENSION

Vrai

Mais uniquement si on a des kilos en trop avant ou en tout début de maladie. Le surpoids est en effet un facteur favorisant et aggravant. Chez les personnes qui ont une tension entre 13 et 14 et qui pèsent autour de 100 kg, une perte de 5 kg obtenue en six mois et maintenue pendant trois ans, réduit de 65 % le risque d’hypertension pendant 5 ans. Pour les autres, veiller à garder son poids de forme suffit. Cette stabilité indique généralement qu’on ne mange pas trop gras, diversifié, et qu’on pratique suffisamment d’activité physique.

UN RÉGIME SANS SEL EST INDIQUÉ

Faux

Pas question de supprimer le sel, cela pourrait même être dangereux, mais il faut limiter sa consommation. Pour le Pr Jean-Jacques Mourad, responsable du centre d’excellence en hypertension artérielle du CHU Avicenne (Bobigny), le meilleur marqueur d’une consommation raisonnable est là encore de ne pas prendre de poids, car le sel est indissociable du gras et des calories. Manger moins salé contribue à réduire la pression artérielle, mais cela ne suffit généralement pas à retrouver une tension normale. Pour l’alcool, c’est pareil : si on est un buveur excessif, il faut réduire sa consommation, car il rend plus résistant aux traitements. Mais cela ne suffit pas à faire baisser la pression artérielle.

MANGER DES MYRTILLES EST CONSEILLÉ

Vrai

Mais cela ne fait pas de miracle. Des chercheurs ont constaté que des femmes ménopausées qui consommaient 22 grammes de poudre de myrtille par jour voyaient leur tension artérielle baisser au bout de 8 semaines. Manger chaque jour des fruits secs riches en potassium (noisettes, amandes, châtaignes…) contribuerait aussi à faire baisser légèrement la tension.

LE SPORT PERMET D’ÉVITER LES MÉDICAMENTS

Vrai et Faux

Chez une personne jeune, obèse et sédentaire, 20 mn d’endurance (natation, marche rapide, vélo…) trois fois par semaine peuvent contribuer à diminuer la pression artérielle. Chez les autres, le sport ne remplacera pas les médicaments, mais il a un effet antistress et il contribue à lutter contre le surpoids. Pendant l’effort, les muscles ont aussi besoin d’un apport plus important de sang. Pour y faire face, les artères s’assouplissent et se dilatent, c’est toujours positif.

IL FAUT MESURER SA TENSION CHAQUE JOUR

Faux

Surtout pas, car cela risque de devenir une obsession et donc une source de stress supplémentaire qui ne peut qu’augmenter la tension. Alors, on se contente d’effectuer le relevé d’auto-mesure dans la semaine qui précède la visite chez le médecin ou si on ne se sent pas bien.

L’ASPIRINE EST RECOMMANDÉE EN PRÉVENTION

Vrai

En prise quotidienne, en association avec les médicaments antihypertenseurs, mais uniquement chez les personnes qui ont déjà fait un infarctus. Chez les autres, l’aspirine est déconseillée, car elle augmente le risque d’hémorragie digestive. Seul, le médecin peut prendre cette décision.

IL FAUT VOIR SON MÉDECIN TOUS LES MOIS

Vrai au début

Lorsque l’hypertension a été confirmée par holter ou auto mesure tensionnelle et qu’un traitement est initié. Dès lors que la tension est redevenue normale et stabilisée, une consultation tous les six mois suffit.

UNE FOIS LA TENSION NORMALISÉE, ON ARRÊTE LE TRAITEMENT

Faux

L’hypertension est une maladie chronique, ce qui signifie que son traitement est à vie. Si on l’interrompt, la pression artérielle va certainement augmenter à nouveau et, avec elle, les risques de complications.

source: topsante.com

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.