Skip to main content
france assurance devis gratuit france assurance devis gratuit

La face cachée des douceurs

Les diamants sont les meilleurs amis des femmes comme le dit Marilyn Monroe, et tous les parents attestent que les bonbons sont les meilleurs amis de nos enfants, leur apportant douceur, joie et sourire. Cependant, une consommation excessive des bonbons ne fait pas seulement que du mal aux dents, en provoquant les caries, mais aussi au corps via l’obésité, et ses effets sur la santé sont bien plus graves. Le premier effet physiologique et psychosomatique c’est que les bonbons rendent les enfants hyperactifs.





En cause, essentiellement, les additifs alimentaires, conservateurs et colorants présents dans la composition des sucreries. Ces substances favorisent les impulsions et les troubles de l’hyperactivité. Un enfant hyperactif sur trois consomme plus de 50 grammes de sucreries. Dans certains cas, des troubles de l’attention ont été constatés avec l’hyperactivité. Faute commise par plusieurs parents, c’est qu’ils lisent sur l’emballage des bonbons les valeurs nutritives au lieu des composants. Il est très important de savoir ce que nos enfants mangent, surtout quand ces produits contiennent des substances chimiques, notamment le colorant E171, dangereux, c’est un colorant alimentaire à base de dioxyde de titane qui a été classé comme possiblement cancérigène pour l’homme par le Centre international de recherche sur le cancer en 2006. Suivi par l’acide benzoïque E211, présent notamment dans les boisons gazeuses. Un acide qui a été pendant des années sujettes à de nombreuses spéculations douteuses, suspecté d’effets néfastes sur la marche du système nerveux. Une thèse prouvée par le professeur Jim Stevenson, chef de l’équipe de Souhampton, qui affirme après de nombreuses recherches avoir prouvé que le mélange de certains colorants et conservateurs perturbe le comportement des enfants. Finalement, le colorant E110, très toxique, qui est soupçonné d’être la principale cause de l’hyperactivité chez les enfants, et parfois même une baisse des résultats scolaires. Ne privez pas vos enfants de bonbons, mais surveillez leur consommation pour leur garantir santé et effervescence.

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Une réponse à “La face cachée des douceurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.