Skip to main content
france assurance devis gratuit france assurance devis gratuit

Le poids joue sur l’âge de la ménopause

La ménopause débute à partir de 45ans chez la plupart des femmes. Cependant, une étude a prouvé qu’un poids trop faible avance l’âge des premiers symptômes.

Bouffées de chaleur, prise de poids, sueurs nocturnes, palpitations, nausée et absence de menstruations à partir de 45 ans? La ménopause, souvent redoutée, pointe sûrement le bout de son nez. Mais 10% des femmes connaissent ce phénomène avant l’âge de 40 ans. On parle alors de ménopause précoce mais les causes en sont encore mal définies.

Une étude publiée au Oxford University Press s’est penchée sur l’impact du poids dans le cas de ménopauses précoces. Pendant 12 ans, les experts ont suivi 78.759 infirmières non ménopausées âgées de 25 à 42 ans. Les participantes ont répondu à un premier questionnaire (poids à 18 ans, historique médical, habitudes en termes d’activité physique, consommation de tabac, prise de contraceptifs oraux). Les données ont ensuite été mises à jour tous les deux ans.

IMC et ménopause

Les femmes ayant obtenu un IMC (indice de masse corporelle) inférieur à 18.5 sont considérées comme maigres par l’étude. Celles-ci auraient 30% de risques supplémentaires d’avoir une ménopause précoce comparée aux femmes ayant un IMC normal. Et lorsque ces mêmes femmes étaient déjà trop maigres à 18 ans, le taux est de 50%. Par ailleurs, une perte de plus de 20Kg entre 18 et 35 ans ou la multiplication de régimes «yoyo» au cours de la vie augmenteraient les chances de connaître une ménopause précoce. Ce phénomène n’a pas été constaté chez les femmes ayant un poids normal ou en surpoids, elles connaîtraient même 21 à 30% de risques en moins.

Une faible masse corporelle pourrait engendrer une dérégulation hormonale activant «l’axe du stress» dans le cerveau et libérant des hormones corticoïdes. Une élévation chronique de celles-ci peut augmenter le risque de ménopause précoce soulignent encore les chercheurs.

Environnement et physiologie

«Les facteurs génétiques influent beaucoup sur l’âge de la ménopause. Mais le tabac joue également un rôle important dans le dérèglement hormonal» précise le Pr. Lopes, chef de service de gynécologie obstétrique au CHU de Nantes. Des substances toxiques contenues dans les cigarettes sont associées à la perte ou au mauvais développement d’ovocytes. En effet, les fumeuses maigres ont 40% de chance supplémentaire de connaître une ménopause avant 45 ans d’après l’étude.

Ménopause précoce: les risques

«Le danger est de confondre la ménopause précoce, qui est irréversible avec l’aménorrhée souvent causée par un déreglement hormonal. Pour distinguer les deux il est important de faire un calcul des réserves ovariennes par échographie ou par dosage de FSH afin de déterminer le nombre de follicules restants. Selon le diagnostic, les traitements ne seront pas les mêmes» indique le Pr. Lopes. «Si l’IOP (insuffisance ovarienne précoce) ou la ménopause précoce sont constatées il faut alors suivre le traitement hormonal. En France on l’administre beaucoup par la peau, sous forme de crèmes ou de patch et il s’agit de dose d’œstrogène et de progestérone naturelle. Les bénéfices apportés par ces traitements sont nettement supérieurs aux risques. Lorsqu’ils sont administrés par voie cutanée, ils ne sont pas métabolisés par le foie, ils n’augmentent donc pas les risques de mortalité par cancer» précise-t-il.

Enfin, en cas de ménopause précoce, les risques d’amenuisement des capacités cognitive et d’ostéoporoses augmentent. «Dans les cas de ménopause précoce, on peut en effet constater une augmentation du risque de mort notamment dû aux maladies cardiovasculaires qui y sont associées. Il est donc essentiel de se faire diagnostiquer au plus vite et de suivre le bon traitement dès les premiers symptômes» insiste le Professeur Patrice Lopes.

source: sante.lefigaro.fr

Partager cet article sur les réseaux sociaux ->Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.